Le marché a une nouvelle fois réagi avec enthousiasme à des résultats trimestriels supérieurs aux prévisions du leader de marché suédois dans la téléphonie mobile pour séniors. Son chiffre d'affaires (CA) a progressé au 3etrimestre de 18,2%, à 330,3 millions SEK (hors effets de change +13,8%). Après neuf mois, la hausse ressort à 10,4%, à 840,2 millions SEK, à comparer à +5,8% au terme du 1er semestre. Le bénéfice opérationnel (EBIT) s'est accru au 3etrimestre de 44,3%, à 29,3 millions SEK et enregistre une hausse de 7,3% après neuf mois, à 48,7 millions SEK, contre encore un repli de 22,7% au 1er semestre. Doro laisse ainsi derrière lui une période difficile marquée par une baisse des ...

Le marché a une nouvelle fois réagi avec enthousiasme à des résultats trimestriels supérieurs aux prévisions du leader de marché suédois dans la téléphonie mobile pour séniors. Son chiffre d'affaires (CA) a progressé au 3etrimestre de 18,2%, à 330,3 millions SEK (hors effets de change +13,8%). Après neuf mois, la hausse ressort à 10,4%, à 840,2 millions SEK, à comparer à +5,8% au terme du 1er semestre. Le bénéfice opérationnel (EBIT) s'est accru au 3etrimestre de 44,3%, à 29,3 millions SEK et enregistre une hausse de 7,3% après neuf mois, à 48,7 millions SEK, contre encore un repli de 22,7% au 1er semestre. Doro laisse ainsi derrière lui une période difficile marquée par une baisse des marges d'EBIT (imputable partiellement à des investissements dans de nouveaux modèles). La marge d'EBIT a atteint 8,9% au 3etrimestre (7,3% l'an dernier) et s'élève après neuf mois à 5,8% (6% l'an dernier). Son marché domestique, la Scandinavie, a pu renouer avec une croissance des ventes après plusieurs trimestres de croissance négative : +14,9%, à 74 millions SEK. La marge d'EBIT s'est améliorée à 31,6% et se trouve, après 9 mois, à 29,5%, contre 33,6% sur la même période en 2013. La région de croissance la plus solide est celle de la zone DACH (Allemagne Autriche et Suisse), avec une hausse du CA de 37,2%, à 87,1 millions SEK. Depuis la reprise d'IVS en 2013, la zone DACH est le principal marché de Doro. La croissance s'accélère du reste également grâce aux nouveaux contrats de distribution avec Austria Telekom et surtout Deutsche Telekom (700 magasins en Allemagne). Le lancement européen à la mi-octobre du 3e smartphone de Doro, le Doro Liberto 820, s'est effectué via Deutsche Telekom. Doro espère de cette façon forcer une accélération dans la transition du GSM classique au smartphone. Au 3etrimestre, les smartphones ont assuré 10% du CA européen (7% au 1er semestre). La marge d'EBIT en zone DACH s'est élevée au 3etrimestre à seulement 5,7% (8,6% après 9 mois; 9,3% l'an dernier), un phénomène temporaire résultant d'importantes campagnes de marketing. La région d'Amérique du Nord a également enregistré de bons chiffres (CA de 42,6 millions SEK, +24,6%; marge d'EBIT après 9 mois de 21,4%, contre 19,3%), de même que le Royaume-Uni (CA de 48,6 millions SEK, +23%; marge d'EBIT 24%, contre 16,1%). Dans ces régions également, Doro a annoncé en octobre de nouveaux contrats de distribution : avec la chaîne de ventes au détail Target (1800 magasins, via le partenaire de distribution Consumer Cellular) aux USA et avec Vodafone, pour la distribution de plusieurs modèles au Royaume-Uni, en Irlande, en Allemagne et en Italie (nouveau marché). Dans les autres pays européens, Doro a produit un CA de 82,3 millions SEK (+12,9%) et une marge d'EBIT de 24,5% (23,5% après 9 mois, 20% l'an dernier). Le bénéfice net par action s'est hissé de 0,77 SEK à 1,15 SEK (+49%) et ressort, après 9 mois, à 1,7 SEK (1,79 SEK l'an dernier, -4,7%). Avec un carnet de commandes, fin septembre, de 157,2 millions SEK, contre 138,7 millions SEK il y a 12 mois, Doro est en bonne voie pour son 4etrimestre, traditionnellement important.ConclusionMalgré la réaction de cours, Doro affiche toujours 30% de moins que son sommet à 55 SEK. L'action demeure donc en Sélection pour sa faible valorisation : une valeur d'entreprise (EV) de 5 fois le cash-flow opérationnel attendu (EBITDA) pour 2015 et 10 fois le bénéfice escompté pour 2015. Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B